bureaux administratif

 

Située à Soumagne, aux confins du plateau de Herve, la Ferme du Soleil accueille, depuis 1974, des enfants et adolescents présentant des troubles envahissants du développement. Elle bénéficie d’une convention avec l’Institut d’Assurance Maladie Invalidité qui, par l’intermédiaire de mutuelles, prend en charge les frais de personnel et de fonctionnement hormis un ticket modérateur à charge des parents. Elle possède une double structure : un internat de semaine de dix lits et un centre de jour de maximum dix huit places. Les internes sont répartis en deux groupes de cinq, l’un avec des enfants psychotiques ou présentant de troubles de l’attachement, l’autre avec de jeunes adolescents avec autisme. Les externes eux se répartissent au centre de jour en trois groupes : un groupe de tout petit qui, au-delà de leurs troubles, prend en compte la spécificité de la petite enfance et, tout comme à l’internat, un groupe d’enfants avec autisme et un autre avec des enfants psychotiques ou présentant des troubles de l’attachement. Les enfants sont adressés à la Ferme du Soleil parce qu’une prise en charge ambulatoire s’avère insuffisante et que le maintien ou l’inscription dans une structure scolaire s’avère difficile.

plaine

L’approche thérapeutique dans l’institution est portée par des équipes pluridisciplinaires qui œuvrent tant dans le cadre d’activités corporelles, d’expression, de cognition et de socialisation, que dans les moments d’accueil, de transition ou encore au travers des activités vitales comme les repas, les soins corporels etc. Ce travail s’enrichit et se complète par la réflexion et l’élaboration effectuées dans le cadre des réunions. L’école est au sein de l’institution au travers de classes de type cinq (école à l’Hôpital). La collaboration des parents au projet thérapeutique est sollicitée et la prise en charge de l’enfant à la Ferme du Soleil s’inscrit toujours un travail de réseau incluant les services envoyeurs, l’hébergement ou l’école éventuels, le service d’aide à la jeunesse ou de protection judiciaire s’ils sont présents ainsi que tout intervenant auprès de l’enfant ou de la famille. L’objectif poursuivi au terme de la prise en charge est l’intégration sociale soit dans une école, soit dans une structure AWIPH. Dans certains cas la poursuite d’une prise en charge thérapeutique s’avère nécessaire dans un autre centre pédopsychiatrique ; la durée du traitement, défini par la convention, est en effet de trois ans maximum.


  • Bienvenue sur le site de la ferme du soleil...